RH Partners

Les principales méthodes agiles et leurs limites

Les fondamentaux pour comprendre et appliquer cette méthode.

méhode de travail

La transformation digitale bouleverse notre manière de gérer un projet, et vous avez forcément entendu le mot AGILE.

Ce mot définit de nouvelles méthodes de travail. Certains la perçoivent comme une énième méthodologie à la mode, difficilement compatible avec leur contexte. Surtout dans le cadre d’un contrat au forfait ou de grosse équipe projet.

Mais qu’est-ce que l’approche agile au juste ? D’où vient-elle ? Comment s’applique-t-elle concrètement ? Et comment tirer parti des avantages de cette méthode ?

Qu’est-ce que la méthode AGILE

Cette méthode s’oppose à méthodologie traditionnelle dite en cascade. Elle a pour but d’être plus souple et adaptée, et place les besoins du client ou au centre des priorités du projet.

À l’origine, cette approche a été créée pour les projets de développement web et informatique. Aujourd’hui, la méthode Agile est de plus en plus répandue, car elle est adaptable à de nombreux types de projets, tous secteurs confondus. Elle est menée dans un esprit collaboratif avec juste ce qu’il faut de formalisme.

Mais travailler en méthode agile n’est pas forcément LA solution à tous les projets.

Si l’agilité dans la gestion de projet peut aider à maintenir la motivation de votre équipe et ne pas l’éprouver lorsqu’un projet change de direction. Elle pourrait aussi vous éviter que les imprévus ne déroutent votre équipe (principalement les grandes équipes projet), il existe plusieurs méthodologies de gestion de projet dîtes “agiles”. Elles ont chacun des avantages comme des inconvénients

Approche AGILE plutôt que méthode !

L'essentiel de cette approche

Le mode agile est plus qu’une méthode, il est vraiment une façon de travailler et une culture dans la façon de se consacrer à un projet. Elle se distingue dans le fait de n’avoir ni phase ni cloisonnement entre les tâches.

L’approche agile d’un projet passe par :

  • Sprint : Des « sprints » autrement dit des objectifs fixés, mais à court terme, sans pour autant de planification détaillée.

 

  • Personnalisation : Une réelle personnalisation de la méthode sur chaque projet. Le but étant de répondre au client ou à l’utilisateur. De ce fait, aucune règle ne s’applique systématiquement d’un projet à un autre.

 

  • Réajustement : la personnalisation du projet nécessite donc un réajustement permanent des tâches des objectifs et des méthodes. Ce point est clairement le cœur de cette méthode de travail et sa force.

 

  • Réussite : l’absence de la réussite finale d’un projet. Chaque sprint est une réussite, mais chaque projet peut être en évolution permanente il n’y a donc plus de réussite finale, mais des victoires permanentes.
équipe de gestion de projet agile

SCRUM et KANBAN : des méthodologies à la mode

La méthode SCRUM

Scrum est un cadre simple et efficace qui repose sur 3 piliers :

  • Transparence : toutes les informations relatives à la bonne compréhension du projet doivent être communiquées aux membres de l’équipe.
  • Inspection : une vérification régulière afin de contrôler que le projet respecte des limites acceptables par rapport à la demande de votre client.
  • Adaptation : une correction permanente et des changements appropriés afin de mieux répondre aux objectifs.

Découvrez ici : le guide officiel du Scrum

Le risque de cette méthode :

  • Le risque de voir des fonctionnalités rajouter au fur et à mesure des sprints, on appelle cela de « scope creep ».
  • La méthode de support pas les modifications dans son principe de fonctionnement
  • Le manque de flexibilité à terme de PBI (product backlog item)
  • Impossibilité et incompatibilité avec les logiciels de gestion de tâche comme Jira ou TFS…

 

La méthode Kanban

Le Kanban (terme japonais signifiant “enseigne, panneau”) facilite la collaboration entre les membres de votre équipe agile. C’est une pratique qui permet de visualiser rapidement l’avancée d’un projet.

Chaque tâche est présentée sous forme d’affichette et positionnée dans un tableau en fonction de leur statut d’avancement. En gestion de projet agile, vous pouvez déplacer les affichettes selon 3 statuts :

  • Une tâche non exécutée sera classée comme : To do/À faire
  • En cours de réalisation : In progress/Doing/En cours
  • Toutes les tâches réalisées seront dans : Done/Terminé.

Ajouter aussi une colonne afin de tester les réalisations de votre équipe (To Verify/À tester), ainsi que des lignes transverses pour délimiter chaque état. 👍

Consultez ici : la méthodologie Kanban

Le risque de cette méthode :

  • Les tâches dépendent des autres tâches en amont
  • La gestion des modifications et des deadline peu/pas visible à terme

exemple kanban