Les questions en recrutement : à oublier, à adopter

Mai 24, 2022

D’engager les bonnes personnes demande du temps, requiert les bonnes questions et une bonne dose de curiosité – Richard Branson 

Le passage par les questions du recruteur lors de l’entretien d’embauche constitue l’une des étapes incontournables dans le cadre d’un recrutement. Souvent source d’appréhension pour le candidat et source d’apprentissage et de connaissance pour le recruteur, il est parfois difficile de trouver un juste milieu.

Questions has been ou questions à s’interdire de poser …

Questions has been ou questions à s’interdire de poser

Devoir faire passer un entretien de recrutement à 50 candidats, si ce n’est plus parfois et préparer pour chacun d’entre eux, un entretien structuré avec des questions essentielles … Quel boulot ! 

Il est bien plus simple de se rabattre sur des questions basiques et habituelles, tant pis pour l’entretien structuré… Et ça peut se comprendre. 

Seulement parfois, choisir la facilité, c’est se confronter à la difficulté par la suite, si le candidat ne répond pas aux attentes souhaitées.

Admettons que le temps vous soit compté et que vous optiez pour la solution de rapidité en préparant une trame de questions habituelles (et parfois sans fondement…), essayez tout de même d’éviter (voir bannir) les questions “has been” suivantes :

1 – Dites-m’en plus sur vous ? Présentez-vous en quelques minutes ? Parlez-moi de votre parcours professionnel !

Question piège ? Question fondée ? Les candidats ont souvent tendance à faire un “remake” de leur parcours et… c’est ennuyant ! 

Si dans la réponse, vous souhaitez que le candidat aborde de manière détaillée ses expériences professionnelles, ses compétences, ce qu’il a aimé, moins aimé ou encore ses missions, peut-être devriez-vous préciser l’orientation que vous souhaitez donner à cette question ? Cela éviterait une certaine perte de temps et une certaine déception.

La vraie question est de savoir si vous souhaitez recruter une personne pour ses compétences ou plutôt une personne qui sait se vendre en entretien, grâce à une bonne préparation en amont ; car fatalement avec ce type de question, il y a de fortes chances pour qu’elle ait rodé son discours.

Notre conseil : Précisez votre question, pour éviter d’avoir des réponses insipides et banales.

Préférez par exemple : expliquez-moi vos choix professionnels, ce qui vous a amené à changer à chaque fois d’emploi !

2 – Quels sont vos défauts/qualités ? 

“LA” question qui titille les candidats, pour évaluer leur transparence, leur honnêteté et leur lucidité.

En tant que recruteur, êtes-vous, le meilleur juge pour estimer le candidat qui se tient en face de vous et que vous connaissez depuis à peine plus de 5 minutes ? 

Il est de rigueur de dire que cette question est un peu paradoxale, non ? Trouvez vos défauts (chose que l’on préfère le plus souvent camoufler), dévoilez-les-nous et réussissez à les mettre en valeur.

Donner un défaut, d’accord, mais sur la base de quel critère ? Le candidat a carte blanche pour dire ce qu’il veut, que cela ait un rapport ou non avec l’emploi en question, alors pourquoi s’en acquitter ? 

Dans tous les cas, vous ne pourrez pas être certain de sa sincérité.

Notre conseil : Sans critère précis d’orientation à cette question, est-ce réellement un critère de recrutement important ? Et non, une perte de temps ?

3 – Que connaissez-vous de notre entreprise ?

Encore une question qui peine à justifier ce qu’elle évalue vraiment. 

En tant que recruteur, cette question vous permet d’être rassuré sur les motivations du candidat et de l’intérêt qu’il·elle porte à votre entreprise. De premier abord, ça semble être une démarche respectable, mais peut-être, est-ce au recruteur d’être le plus attentif à la réponse donnée par le candidat. 

On s’explique ! Si le candidat a pris le temps de regarder le site corporate, rien ne peut lui être reproché. Mais s’il n’a pas bien compris les missions de l’entreprise, qu’en est-il ? Ne vous sentez pas offusqué et prenez-le comme un axe d’amélioration futur pour améliorer la bonne compréhension des informations présentes sur votre site web. Voyez ça, plutôt, comme un échange de bons procédés.

Notre conseil : Améliorez l’expérience des candidats, en ciblant vos questions pour trouver la perle sur le poste que vous proposez. 

    Les questions à adopter pour révéler le vrai potentiel candidat !

    Les questions à adopter pour révéler le vrai potentiel candidat

    Un processus de recrutement, ça demande beaucoup de temps et d’argent alors assurez-vous que le candidat soit motivé pour rester dans l’entreprise et représentez-lui vos missions.

    Après ce topo sur le contexte, passons aux choses sérieuses avec les “superbes” questions à adopter lors d’un entretien d’embauche, pour faire ressortir le meilleur du candidat. (et c’est ce qui nous intéresse le plus !)

    Objectif souhaité ? Déceler la perle qui fera rayonner votre entreprise ! 

    Dans un premier temps, en tant que recruteur, on veut de la MOTIVATION ! Alors posons les bonnes questions.

    1 – Pourquoi avez-vous eu envie de postuler à cette offre ? 

    Avec cette première question, vous entrez dans le vif du sujet ! Un candidat qui est motivé ne sélectionne pas une offre d’emploi par hasard, est-ce dû aux missions ou bien aux valeurs de l’entreprise ? 

    Cette entrée en matière, vous permettra de comprendre ses réelles motivations ainsi que la bonne compréhension du poste, et ce, dès le début de l’entretien. 

    2 – Quelles étaient vos missions dans votre précédent poste ? 

    Par instinct, le postulant racontera, en priorité, les missions dans lesquelles il a excellé. Vous pourrez alors avoir un aperçu de son profil de compétences, de ses forces et sa capacité à les réaliser. Plutôt intéressant, non ? 

    3 – Une semaine type, s’organisait comment ? 

    Pousser le candidat à s’exprimer sur son quotidien vous permettra de le mettre à l’aise, dans un premier temps, mais aussi d’avoir une vision plus globale de son expérience passée.

    Vous serez, donc, en mesure d’apprécier si son intégration au sein de l’organisation sera rapide et facile !

    4 – Ciblez ensuite l’expérience que le candidat a le plus et le moins aimé.

    Quels sont les éléments que le candidat a appréciés dans ses précédentes expériences et qu’il souhaite, certainement, retrouver dans la prochaine ? Misez sur l’épanouissement au travail pour améliorer la productivité de vos salariés ou futurs salariés !

    Après ce début de mise en confiance, vous serez en mesure d’aborder des questions plus détaillées dans le but de vérifier si le candidat dispose des compétences requises pour le poste.

    Parlons peu, parlons bien, parlons non-discrimination !

    Parlons peu, parlons bien parlons non-discrimination

    En tant que recruteur, vous voulez dénicher le meilleur candidat pour votre entreprise (et c’est tout à fait compréhensible) en essayant d’en apprendre un peu plus sur lui lors de l’entretien. 

    Vous avez de nombreuses questions en tête, prêtes à être posées, mais parfois certaines dépassent le cadre professionnel

    En savoir davantage sur ses compétences et aptitudes professionnelles, on dit OUI ! Mais en savoir un peu plus sur sa vie privée ou ses futurs projets personnels, on dit NON !

    Les questions d’ordres privés, qui ne relèvent pas du contexte professionnel, peuvent faire l’objet de discrimination à l’embauche. Et cela est encadré et interdit par la loi

    • Situation familiale, grossesse
    • État de santé
    • Orientation sexuelle
    • Conviction religieuse ou politique
    • Origine, âge, nationalité
    • Etc. 25 critères au total !

    L’ensemble de ces thématiques n’ayant aucun lien direct avec les compétences professionnelles du candidat, elles ne doivent en aucun cas être soulevées dans la décision d’embauche

    Dans le cas où le candidat se verrait refuser sa candidature pour des raisons discriminatoires, le recruteur peut être soumis à des sanctions (amende et/ou emprisonnement), pour le préjudice subi

    Aïe, nous venons de remettre en question tout votre processus de recrutement… 

    Pas de panique, vous avez toujours la possibilité de faire appel à un cabinet de conseil en recrutement et pourquoi pas RH Partners ! pour vous aider dans vos entretiens. 

    À l’aide de notre expertise des pratiques de non-discrimination dans le recrutement, n’ayez plus peur de poser une question discriminante !

    Réussissez vos recrutements !

    Vous avez besoin de trouver les bons collaborateurs ? Vous voulez fiabiliser et sécuriser vos recrutements ?

    Nous apportons un soin particulier à la compréhension de vos enjeux, de votre culture, des postes à pourvoir et des profils recherchés ; Et nous vous accompagnons jusqu’à la réussite de l’intégration de vos collaborateurs.

    Articles similaires