Une offre sans salaire n’est pas une offre  !

Fév 15, 2022

Quel candidat n’a jamais soupiré en voyant une annonce indiquant : « rémunération selon profil » ? Aujourd’hui, de nombreuses offres d’emploi ne font pas mention de la rémunération. C’est dans la culture française ! Pourtant, en étant plus transparente, les entreprises recevraient beaucoup plus de candidatures. Pour quelles raisons ces dernières indiquent si peu le salaire, et ont-elles raison de le faire ? Voici également quelques conseils à prendre en compte.  

Le salaire dès l’offre d’embauche : les avantages 

Officiellement en France, parler de la rémunération reste encore tabou en 2022. Ce qui n’est pas le cas par exemple des pays anglo-saxons. Pourtant, le salaire est l’un des critères principaux des candidat·e·s dans le choix du futur poste et il est clair que les candidats privilégient les annonces d’emploi qui indiquent la rémunération.  

Bon à savoir : aucune Loi ne prévoit l’obligation pour un employeur de préciser le salaire dans l’annonce ! Ce dernier doit uniquement respecter le minimum conventionnel prévu par la convention collective dont il relève.  

Pour certaines entreprises, indiquer le salaire dès l’annonce est une marque de respect envers les candidats. Il aura une image positive dès le début. Aussi, comme c’est une information peu présente, c’est un gage de transparence et cela permettra à l’entreprise de se démarquer de la concurrence. Mais c’est aussi plus équitable envers les femmes qui ont plus de difficultés à négocier les questions d’argent. Pour les candidats, c’est une évidence : il doit être indiqué dès l’offre d’embauche. 

Le salaire dès l’offre d’embauche : les avantages - RH Partners

Aussi, la façon dont l’offre d’emploi parle ou non de la rémunération peut envoyer un message qui reflète la culture d’entreprise.  

Par ailleurs, jouer carte sur table dès l’annonce permet d’attirer les meilleurs candidats et notamment des profils rares. Pour ces derniers, il est impératif de les attirer par tous les moyens. Cela permet donc de saisir les opportunités de recevoir des candidatures intéressantes.  

De plus, la transparence du salaire dès l’annonce permet également de gagner du temps ; vous n’avez plus à trier des candidatures en dehors de votre budget et la négociation est fluide – même si cela n’empêche pas le candidat d’entrer dans le jeu de la négociation le jour de l’entretien.  

A noter que certaines entreprises préfèrent publier le niveau de salaire dés l’offre d’emploi pour éviter les risques de différences de salaire et mettre l’ensemble des collaborateurs sur un pied d’égalité. Et que celles qui refusent le font le plus souvent pour cette raison justement contraire. On voit ça de suite ! 

Le salaire dès l’offre d’embauche : les éventuelles limites 

Les personnes en recherche d’emploi trouvent rarement l’informations concernant leur éventuelle rémunération. Comment l’expliquer ? Dans certaines entreprises, il existe des écarts entre des salariés occupant pourtant le même poste. Ce qui veut dire qu’avant d’afficher le salaire, le recruteur doit s’assurer que les rémunérations internes sont cohérentes.  

A noter que l’absence de la mention du salaire dans l’annonce décourage de nombreux candidats à postuler. En effet, selon l’étude IFOP-CADREMPLOI 2019, 51% des cadres souhaitent gagner plus dans leur prochain changement d’emploi et selon une enquête RégionsJob, 34% des candidats déclarent qu’un salaire non mentionné est ce qui les « énerve » le plus dans une annonce.  

Mais aussi, révéler un salaire trop bas peut repousser des candidats intéressants tandis que mentionner un salaire élevé peut entrainer un afflux de candidatures non qualifiées. Il faut donc savoir trouver le juste milieu ! 

Par ailleurs, la plupart du temps, lorsqu’une entreprise ne fait pas mention du salaire dès l’offre d’embauche, c’est tout simplement parce qu’elle craint d’être en dessous du marché. En réalité, la « peur » d’indiquer le salaire dans une annonce repose sur des suppositions et non sur des études concrètes.  

Notez-le : une offre d’emploi qui mentionne la rémunération a en moyenne 80% de clics en plus et 20% de candidatures supplémentaires que dans le cas contraire.  

Quelques conseils à prendre en compte 

Quelques conseils à prendre en compte - RH Partners

Vouloir garder une souplesse dans la négociation du salaire n’empêche pas d’indiquer un montant dans l’annonce. Néanmoins, il convient d’éviter les formules creuses comme « rémunération attractive » ou encore « salaire à négocier ». 

Comment procéder ? 

  • Fournir une fourchette précise ; 
  • N’écrivez pas le salaire dans l’intitulé de poste ; 
  • Être en phase avec les prix du marché ; 
  • Informer beaucoup plus tôt que pas assez ; 
  • Si vous proposez un package (mutuelle, titre restaurant, prime de participation…), mentionnez-le, c’est un argument de vente ! 

En définitive, la question de la rémunération ne doit pas être un tabou. Il est primordial de l’indiquer dès le démarrage du processus de recrutement afin de se concentrer sur l’essentiel du poste par la suite.

Et vous, quel est votre avis sur le sujet ?  

Faites progresser votre politique et votre processus RH !

Nous vous accompagnons dans la mise en place d’une stratégie, d’une politique et de processus RH cohérents et efficients favorisant l’engagement et la performance de vos collaborateurs.

Contactez-nous pour en savoir plus !

Articles similaires