Comment améliorer l’offboarding de vos collaborateur·rice·s ?

Août 2, 2022

53% des personnes interrogées souhaitent changer d’entreprise, d’après le baromètre Ifop publié en 2022.

Si l’onboarding est très répandu dans les esprits (mais pas assez mis en avant à notre goût…), l’offboarding est quant à lui presque inconnu au bataillon. L’onboarding, véritable pré-requis indispensable à l’accueil et à l’intégration d’un nouveau collaborateur, est le prérequis de base (pour ne pas dire l’étape LA plus importante) pour motiver, engager et fidéliser la nouvelle recrue. A contrario, l’offboarding consiste, tout simplement, à accompagner le collaborateur au moment de son départ de l’entreprise. Même si on aurait tendance à penser que ce n’est pas important, “après tout demain il sera parti”, c’est une grande erreur ! 

En effet, l’offboarding se révèle être une stratégie avantageuse, d’autant plus avec un marché de l’emploi toujours plus concurrentiel. Un offboarding réussi contribue à bonifier votre image et vous permet donc d’attirer de futurs talents et de garder vos potentiels. Et puis parfois, qui sait, le collaborateur revient, c’est ce que l’on appelle l’effet boomerang. 

Ainsi, ne pensez pas “court terme” mais plutôt “long terme”. Construire une marque employeur prend du temps et la détruire peut-être l’œuvre d’une seule journée…

La marque employeur soignée jusqu’à la fin

La marque employeur soignée jusqu'à la fin

Vous l’aurez compris, la marque employeur est l’image de l’entreprise communiquée auprès des salariés et candidats potentiels. Elle permet de rendre une entreprise attractive aux yeux des candidats, et d’attirer les meilleurs talents afin de les garder ! 

Pour cela, les entreprises prennent peu à peu conscience de la nécessité de mettre en place des processus et une communication adaptée auprès de leurs salariés, qui sont les premiers ambassadeurs de la marque.

Accompagner un salarié lors de son départ peut sembler inutile, mais c’est à tort ! En effet, l’offboarding offre de multiples avantages à l’entreprise qui décide d’y accorder une certaine attention. 

Et oui, les collaborateurs comme chaque être humain échangent sur leurs expériences et sur leurs vécus au travail. Mettre en place un processus d’offboarding, c’est laisser une bonne impression aux deux parties quand une collaboration prend fin. Et le bouche à oreille peut être très révélateur et utile pour l’image d’une entreprise !

En effet, si le salarié partant est satisfait de son processus d’offboarding, il donnera peut-être (voir certainement) envie à de nouveaux talents de postuler pour rejoindre les rangs de son ancienne entreprise et aidera à son remplacement.

Et qui sait, en gardant une excellente image de l’entreprise, le collaborateur sera peut-être amené à revenir (dans un futur certain) et vous économiserez alors ici le coût d’un recrutement mais aussi celui d’une formation. Nous ne vous le répéterons jamais assez : réfléchissez sur le long terme.

Quelques conseils pour un départ soigné

Quelques conseils pour un départ soigné

Si vous êtes arrivé jusque-là, c’est qu’on est parvenu à vous convaincre de mettre en place et bichonner votre processus d’offboarding. Si le départ d’un salarié peut sembler facile à gérer, il n’en demande pas moins une certaine organisation et anticipation.

Pour vous aider et vous accompagner, voici quelques conseils pour un offboarding réussi et améliorer l’expérience de vos futur-ex-futurs collaborateurs  !

1/ Communiquez à propos du départ

Qui dit départ, dit personne en moins dans l’équipe de travail. Informer et avertir les autres collaborateurs est très important pour la suite et l’avenir de l’entreprise car ce changement va impacter l’organisation, au moins temporairement.

2/ Transférer les compétences

Chaque personne est unique et possède donc des compétences qui lui sont propres. Pour que les bonnes pratiques et le savoir acquis ne se perdent pas, il est essentiel de mettre en place une période de passation entre la personne sortante et son successeur. 

3/ Prévoyez la fermeture des comptes

Chaque collaborateur de chaque entreprise est soumis au règlement général sur la protection des données (RGPD). Au départ d’un salarié, clôturer les comptes qui donnent accès à des informations sensibles sur l’entreprise permet de maintenir une certaine sécurité. 

4/ Demandez un feedback

Échanger avec le salarié partant sur son expérience au sein de l’entreprise, contribue à démontrer la valeur que ce collaborateur a pour vous. A l’avenir, cela pourrait vous aider à mieux retenir vos talents ou les inciter à noter et partager leur expérience sur des plateformes telles que Glassdoor ou Indeed.

5/ Rédigez vos recommandations

Si vous avez été particulièrement satisfait de ses compétences et de son engagement, n’hésitez pas à le lui faire savoir ! N’oubliez pas, la reconnaissance au travail est l’un des facteurs clé de motivation. Rédiger une lettre de recommandation à la personne offboardée ou écrire des références sur LinkedIn sera fortement appréciée. 

 

Vous l’aurez compris, le processus d’offboarding est tout aussi important que l’onboarding. Opter pour une stratégie d’offboarding au sein de votre entreprise vous permettra en interne de rassurer et motiver vos collaborateurs, tout en prenant en compte à l’externe votre image auprès de futurs potentiels talents !

Favorisez l'engagement de vos collaborateurs !

Vous souhaitez renforcer vos équipes et les fidéliser au sein de votre organisation ?

Nous vous accompagnons dans la mise en place d'une stratégie, d'une politique et de processus RH cohérents et efficients afin de favoriser l'engagement et la performance de vos collaborateurs.

Articles similaires