Job Dating: une formule payante pour rencontrer l’heureux élu ? 

Oct 25, 2022

Si je vous dis « Job dating », cela vous rappelle sans doute quelque chose. Effectivement, difficile de passer à côté des célèbres soirées célibataires, qui ont une racine commune, à savoir les « speed dating ». Et en effet, le premier s’inspire largement du deuxième en   remplaçant le duo célibataire/célibataire par celui du recruteur/candidat 

Le principe du job dating, également nommé « speed meeting » ou « speed recruiting » est d’inviter des candidats pour des entretiens d’embauche express, généralement d’une dizaine de minutes. L’événement se déroule sur une journée ou une demi-journée. Son objectif ? Permettre le recrutement d’un nombre important de talents dans une courte durée de temps.  

Le job dating est aujourd’hui largement démocratisé dans certains secteurs d’activité comme par exemple, l’hôtellerie, la restauration ou encore l’industrie etc. Cette solution permet l’optimisation du temps pour le recruteur : il peut en effet, mener plusieurs entretiens simultanément et sur un laps de temps consacré.  

Plusieurs autres avantages à ce type de recrutement : cela permet à l’entreprise de se faire connaître différemment des candidats et de faire croître sa visibilité. Nous sommes, tout comme pour le « speed dating », dans une opération de séduction. Bien souvent, les   événements sont organisés en coopération avec un site ou un organisme pour l’emploi (Pôle Emploi par exemple), faisant bénéficier à l’entreprise d’une source de notoriété supplémentaire, celle de ses partenaires.  

Ces sessions, moins chronophages qu’un recrutement « classique » permettent de faire découvrir les métiers de l’entreprise ; sans oublier qu’un candidat est aussi un client potentiel. En participant à un job dating, il découvrira l’entreprise, ses produits ainsi que ses services.  

Enfin, ce procédé limite les coûts liés au recrutement, qui peuvent souvent s’avérer conséquents pour les recrutements classiques. Il permet également de ne pas tomber dans la facilité du « clonage » de salariés et d’avoir un retour sur l’idée que les candidats se font de la politique RH de l’entreprise.  

Pour les candidats, c’est également la possibilité de rencontrer un maximum de recruteurs sur une courte période et de maximiser ses chances d’obtenir un second entretien ; sachant que la rencontre physique avec un recruteur reste un élément déterminant pour la marque employeur de l’entreprise. Même rapide, l’échange en face à face permet d’améliorer l’image d’une entreprise auprès du candidat. Cela lui permet de découvrir une équipe et de déconstruire le stéréotype de « l’entreprise distante et non-accessible ».  

Enfin, cela permet au candidat de se présenter autrement que via son CV ou sa lettre de motivation. C’est un temps d’échange plus informel, lui offrant la possibilité de mettre davantage en exergue ses différences, traits de caractère ou compétences comportementales (appelées aussi « soft skills »). C’est l’occasion d’un véritable dialogue, d’échanges de conseils, d’une façon moins classique et plus originale.  

Aujourd’hui, fort de sa popularité, le job dating se décline à loisir : soirée dans un bar à vin, brunch autour de produits du terroir, cocktail de réseautage, à la façon The Voice pour ne pas laisser entrer en jeu le physique et l’apparence… Au menu, de l’originalité et toujours le même objectif : créer LA rencontre entre un poste, une entreprise et le candidat idéal. 

🖋Auteure : Eva Souto, chargée de recrutement & relation entreprises –  RH Partners Nouvelle Aquitaine  

Et si vous optiez pour un coaching individuel ?

Nous vous proposons un "espace-temps" pour réfléchir, changer votre regard, oser, innover, se challenger, développer votre leadership... Et mettre en œuvre, pas à pas, des stratégies efficientes.

Articles similaires