L’entretien professionnel, c’est différent de l’entretien annuel ?

Mar 2, 2022

L’entretien professionnel est un moment d’échange entre le salarié et l’employeur ; il permet de faire le point sur les perspectives d’évolution. Il est réglementé par le code du travail et doit être préparé en amont par le salarié et l’employeur. A quelques semaines de l’éventuel abondement correctif pour défaut d’entretien professionnel, voici ce qu’il faut impérativement savoir ! 

L’entretien professionnel : le cadre juridique

L’entretien professionnel est obligatoire depuis la Loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, aménagée par la Loi Avenir professionnel du 5 septembre 2018. Cette dernière impose à l’employeur d’organiser un entretien professionnel périodique avec ses salariés en vue notamment d’examiner leurs perspectives d’évolution professionnelle. Un état des lieux récapitulatif est organisé au bout de 6 ans.  

Il doit être fait au minimum tous les 24 mois et s’adresse aux employés ayant au moins 2 ans d’ancienneté. Il est aussi réalisé à l’occasion d’une reprise d’activité professionnelle, après un congé ou un long arrêt. Il s’applique à toutes les catégories de salariés, qu’il s’agisse des cadres, des cadres dirigeants ou encore des ETAM. 

Cette loi instaure notamment un compte personnel de formation (CPF) qui se substitue au droit individuel à la formation (DIF).

A noter que le code du travail ne donne aucune précision sur le déroulé de l’entretien mais il est conseillé qu’il soit réalisé en présentiel sur le lieu de travail.

Qu'en dit la loi ? - RH Partners

Aussi, en raison de la crise sanitaire du covid-19, les entretiens professionnels qui devaient se dérouler entre le 1er janvier 2020 et le 30 juin 2021 pouvaient être reportés à l’initiative de l’employeur jusqu’au 30 septembre 2021. 

Par ailleurs, cet entretien doit faire l’objet d’un entretien récapitulatif tous les 6 ans appelé aussi « entretien d’état des lieux ». Il permet de vérifier que le salarié a bénéficié du nombre d’entretiens prévus ET que ces derniers ont bien débouché pour le salarié sur deux de ces trois actions : une action de formation, l’acquisition d’une certification professionnelle enregistrée au RNCP, une progression salariale ou de poste ; ou depuis la loi avenir 

A noter que le salarié doit être informé dès son embauche qu’il bénéficie d’un entretien professionnel tous les 2 ans.  

Enfin, si au bout de 3 entretiens professionnels (soit 6 ans), le salarié n’a pas bénéficié de ses 3 entretiens bisannuels et suivi au moins une action de formation non obligatoire, l’employeur sera pénalisé en abondant son CPF de 3 000 euros. L’abondement correctif devra être versé au plus tard le 31 mars 2022. 

L’entretien professionnel : objectifs et enjeux 

L’entretien professionnel n’a pas pour vocation d’évaluer les performances d’un salarié ou l’atteinte de ses objectifs. Il s’agit tout simplement d’un échange entre l’employeur et le salarié. Par la même occasion, le salarié s’informe sur les possibilités d’évolution et peut faire part de ses souhaits. Du côté de l’employeur, cela permet d’identifier les compétences de ses collaborateurs, de les informer sur la stratégie de l’entreprise et discuter des éventuels choix de formation.  

Les enjeux de l’entretien professionnel sont multiples : aider le salarié à identifier ses besoins et formaliser son projet, l’aider à prendre du recul sur son parcours professionnel et en particulier à ce que les formations qu’il a suivies, ou expériences qu’il a vécues, lui ont permis d’apprendre. Il doit être vu comme un temps d’échange et privilégié.  

Les avantages de la semaine de 4 jours - RH Partners

Les bénéfices de cet entretien pour le salarié : être écouté et se sentir reconnu, pouvoir exprimer ses souhaits et clarifier son positionnement et son projet professionnel.  Du côté de l’entreprise, il y a des enjeux RH : c’est un moyen d’améliorer l’employabilité de chacun et de mettre cette notion au cœur des préoccupations RH. C’est également l’occasion d’apporter du sang neuf dans le dialogue social et de s’attarder éventuellement sur la mobilité professionnelle. Cela permet aussi de s’impliquer dans la formation et le développement des compétences. Ainsi, l’employeur disposera d’un moyen d’optimiser les compétences humaines en détectant les talents cachés et en identifiant les manques.

Quelques conseils pour mener vos entretiens professionnels

L’entretien professionnel s’inscrit dans une vision à moyen et long terme et vise à concilier les intérêts de l’entreprise avec ceux du salarié dans une perspective d’avenir. Il est donc un véritable outil pour piloter l’organisation et mettre en œuvre les actions en phase avec la stratégie globale tout en tenant compte des stratégies individuelles.  

Voici nos conseils : 

  • Ne confondez pas entretien professionnel et entretien annuel d’évaluation ; 
  • Préparez l’entretien professionnel suffisamment en amont ; 
  • Soyez à l’écoute ; 

En pratique, l’employeur peut organiser l’entretien d’évaluation et l’entretien professionnel consécutivement. La date butoir est passée ! Et vous, ou en êtes-vous dans la réalisation de vos entretiens professionnels ?

Vous souhaitez donner du sens à vos équipes et les fidéliser ?

 Nous vous accompagnons dans la mise en place d’une stratégie, d’une politique et de processus RH cohérents et efficients favorisant l’engagement et la performance de vos collaborateurs.

Articles similaires