De la QVT à la QVTC, existe-t-il un changement ?

Oct 6, 2022

Depuis quelques années, la qualité de vie au travail (QVT) a pris une énorme place au sein des entreprises et depuis peu la QVCT. En effet, La QVT ne consiste pas juste à aménager les espaces de détente ou à mettre en œuvre des actions ou objets de bien-être sur le lieu de travail. D’où ce glissement de la QVT vers la QVCT, soit la Qualité de Vie et des Conditions de Travail. Que sont la QVT et la QVCT ? Pourquoi ce changement et comment se concrétise-t-il ? Quelles actions les entreprises peuvent-elles mettre en place ? Tour d’horizon !  

QVT et QVCT : Point historique 

QVT et QVCT : Point historique

Le concept de QVT émerge aux Etats-Unis en 1972 et en France, en 2013, l’ANACT la définit commeregroupant “les actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail et la performance globale”.  

Elle vise le travail, les conditions de travail, la reconnaissance et le respect de l’équilibre vie professionnelle et personnelle. La QVCT, quant à elle, regroupe l’ensemble des actions permettant de concilier la santé des salariés et l’amélioration de leurs conditions de travail sans laisser de côté la performance au travail. 

Ainsi, la QVCT recentre le débat autour des éléments qui permettent de mettre en place de vraies bonnes conditions de travail. 

Depuis l’ANI du 9 décembre 2020 sur la santé au travail, la qualité de vie au travail (QVT) est devenue la qualité de vie et des conditions de travail (QVCT) et depuis le 31 mars 2022, ce changement est inscrit dans le code du travail. Et cela, dans le but de renforcer la prévention en santé au travail. D’ailleurs, depuis la crise sanitaire de mars 2020, cette thématique fait partie encore plus des priorités de la fonction RH. Derrière ce nouvel acronyme, se cache de profonds changements car cela fait sous-entendre que qualité de vie au travail et santé au travail sont étroitement liées.  

Cet accord prévoit plusieurs bonnes pratiques sur le sujet de la QVCT comme : 

  • L’information des salariés ; 
  • L’articulation du travail avec la vie personnelle ; 
  • La qualité des relations sociales et le contenu du travail ; 
  • La santé au travail et la prévention de la désinsertion professionnelle 

A noter que le législateur impose que les négociations annuelles obligatoires (NAO) pour les entreprises dans lesquelles sont constituées une ou plusieurs sections syndicales portent sur l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes et sur la QVCT. 

De la QVT à la QVCT : quels changements ? 

De la QVT à la QVCT : quels changements ?

Ce changement vers la QVCT va permettre de mettre en avant les éléments qui peuvent réellement avoir un impact sur les conditions de travail comme la reconnaissance au travail, l’évolution professionnelle, l’égalité au travail, la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle, le partage de l’information, la conduite des transformations ainsi qu’une ambiance saine 

La QVCT est le reflet d’une évolution de la vision de la QVT. Elle s’inscrit dans une démarche préventive et non plus réactionnelle. Aussi, la mise en place du dialogue social, fidélisation des talents, la préservation de la santé mentale et physique des salariés … vont permettre de limiter les coûts.  

Finalement, la QVCT comprend les conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail et leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci. La QVCT donne aux salariés la possibilité de « participer », ce qui n’était pas possible auparavant. L’objectif principal étant d’améliorer l’expérience collaborateur. 

Les enjeux de la QVCT en entreprise 

Les enjeux de la QVCT en entreprise

Le premier bénéfice est le levier d’engagement et de lutte contre l’absentéisme. En effet, plus les salariés seront épanouis au travail, moins ils seront absents. La QVCT favorise donc l’engagement et l’épanouissement professionnel. 

Ensuite, elle permet de mieux prévenir les risques psychosociaux. Rappelons que ces derniers affectent à la fois la productivité et le personnel. Chez le salarié, cela se traduit par des troubles du sommeil et de la concentration, de la nervosité ainsi qu’une fatigue importante.   

Par ailleurs, la QVCT permet de valoriser l’image de marque de l’entreprise, aussi bien en interne qu’à l’externe. Mettre en avant sa politique de QVCT participe, à rayonner sur un marché du travail toujours plus concurrentiel. En d’autres termes, elle permet de développer un environnement stable et résilient sur le long terme. 

À noter que les entreprises doivent impérativement prendre le temps et s’investir durablement. D’ailleurs, c’est un atout de motivation et de fidélisation des salariés. Cela peut également répondre aux attentes des différentes générations, très demandeuses de « bien-être » au travail. 

Comment mettre en place une démarche QVCT ? 

Comment mettre en place une démarche QVCT ?

Selon l’ANDRH, les actions efficaces en faveur de la QVCT doivent porter sur l’« organisation », l’ « amélioration continue » et le « cadrage » comme la flexibilité des horaires au travail, la déconnexion et la répartition de la charge et des responsabilités, mais aussi la clarté du sens du travail, les primes variables, la polyvalence des rôles et la refonte des espaces. 

Dans un premier temps, il est essentiel de définir les objectifs ainsi que les priorités et d’associer les personnes clés à chaque étape. Par la suite, il convient d’expérimenter et d’évaluer les actions menées et ajuster si besoin. Enfin, pérenniser la démarche reste la dernière étape sans perdre de vue le souci de l’améliorer de façon continue. 

Aussi, un référent QVCT peut être désigné. Il accompagnera la démarche. Il faudra également sensibiliser les managers en les formant si besoin. 

Par ailleurs, il est nécessaire d’utiliser plusieurs indicateurs pour mesurer la QVTC comme des indicateurs de santé, de perception, de fonctionnement ou encore des indicateurs démographiques.  

Par ce changement de nom, on prend conscience que le salarié est un pilier de l’entreprise et que son bien-être est primordial. Préserver sa santé physique et mentale passe par la mise en place de bonnes conditions de travail !

Envie d’échanger sur cette thématique ? Pour vous accompagner .   

Et si vous optiez pour un coaching individuel ?

Nous vous proposons un "espace-temps" pour réfléchir, changer votre regard, oser, innover, se challenger, développer votre leadership... Et mettre en œuvre, pas à pas, des stratégies efficientes.

Articles similaires