Focus sur la semaine de 4 jours en France

Jan 20, 2022

Qui n’a jamais rêvé d’avoir une journée pour soi dans la semaine ou de terminer la semaine le jeudi soir ? Le débat autour de la semaine de 4 jours revient dans l’actualité. Ce concept qui existe depuis quelques années en Espagne commence à séduire la France. A-t-il pour autant un avenir en France ? Quels en sont les principaux avantages ? Réalité ou utopie ?

Qu’est-ce que la semaine de 4 jours ?

La semaine de 4 jours est une revendication économique et politique prônant une semaine de travail standard réduite à quatre jours au lieu de cinq. « Travailler moins mais mieux » tel est le concept ! Cette dernière peut être mise en place soit par la réduction du temps de travail hebdomadaire avec maintien de la rémunération soit par le maintien par l’allongement du temps de travail quotidien, toujours avec maintien de la rémunération. 

Quelque soit l’option choisie, le principe est de donner un jour off à ses collaborateurs sans diminuer le salaire. Adopter ce rythme de travail, c’est avoir foi en l’adage selon lequel la qualité vaut mieux que la quantité ! 

A noter qu’en France, les entreprises pratiquant la semaine de 4 jours restent rares car elles ont le sentiment que le retrait d’un jour de travail est contreproductif. Pour les entreprises suivantes : Welcome to the jungle, Yprema ou encore Love Radius, le concept fonctionne au contraire très bien.

Les avantages de la semaine de 4 jours

Les avantages de la semaine de 4 jours - RH Partners

Pour l’entreprise, le taux d’absentéisme peut être divisé par 2 et les salariés sont plus productifs. D’après certaines entreprises, cette configuration s’avère bénéfique tant au niveau de la productivité qu’au niveau organisationnel.  Avec 4 jours pour effectuer son travail, plus de temps de procrastiner. Les salariés font moins de pause, sont plus concentrés, de ce fait, leur productivité augmente. En d’autres termes, la motivation des salariés s’accroit. Ils sont plus engagés et la marque employeur est consolidée.

Aussi, l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle est meilleur car les salariés ont plus de temps pour se consacrer à leurs occupations personnelles. Ils reviennent au bureau avec une meilleure énergie. A noter qu’ils peuvent gagner aussi en compétences : lorsqu’un collègue est absent, ils doivent exécuter ses tâches. Il devient donc polyvalent.

Enfin, ce concept permet également de réduire l’empreinte carbone et le facteur écologique est loin d’être négligeable lorsque l’entreprise s’engage dans une démarche RSE. 

Les professionnels du métier en sont convaincus : pour relancer l’économie et préparer le monde d’après coronavirus, la semaine de 4 jours est une piste sérieuse à envisager.

Les salariés en profitent-ils réellement ?

La semaine de 4 jours attirent véritablement les salariés et selon un sondage mené par ADP en 2019, 56% des salariés interrogés affirment préférer travailler 4 jours au lieu de 5. Néanmoins, il existe quelques inconvénients. Ces derniers doivent réussir à doser leur charge de travail, mieux s’organiser et anticiper. Un salarié sénior connait parfaitement sa charge de travail alors qu’un junior ne sait pas comment faire au départ. 

Est-ce que la semaine de 4 jours ne profiterait alors qu’aux cadres organisés ?

Malgré les avantages de la semaine de 4 jours, les entreprises restent encore marginales pour deux raisons : cela engendre des difficultés d’organisation et le fait qu’en France, surtout, il existe un blocage culturel.

Quid des autres pays ?

Semaine de 4 jours à l'étranger - RH Partners

En 2022, le gouvernement espagnol va tester la semaine de 4 jours dans 200 entreprises volontaires pendant 3 ans. Ces dernières bénéficieront d’une aide financière. Actuellement les salariés de Desigual travaillent 34.5 heures par semaine au lieu de 39 heures et disposent de 3 jours de week-end. 

Au Canada, cette configuration fait fureur. Par exemple, l’agence de recrutement The leadership basée à Toronto a doublé son chiffre d’affaires durant le confinement de mars 2020. Cette dernière avait déploré par contre la fatigue chronique de ses employés. 

L’Islande a déjà testé la semaine de 4 jours et le Japon y réfléchit. Une première expérimentation a été réalisé par Microsoft. Il semble également que l’idée fasse son chemin au Royaume-Uni. Quant à la Nouvelle-Zélande, le concept est déjà testé par certaines entreprises et pourrait devenir la norme prochainement. C’est peut-être l’occasion de tenter l’aventure ?! 

En France, la pratique est loin d’être généralisée malgré la demande des salariés. Est-ce que la semaine de 4 jours peut aider à traverser la crise ? Et vous, que pensez-vous du concept ? Pour vous accompagner https://www.rh-partners.com/diagnostic-rh/

Diagnostiquez vos RH !

Vous souhaitez repenser votre politique de gestion des ressources humaines ?

Nous réalisons avec vous l’état des lieux de votre entreprise afin définir un plan d’actions et vous permettre de faire progresser et rendre plus agile votre Organisation.

Articles similaires